vineri, 5 decembrie 2014

EADS

Perquisitions en Allemagne chez Airbus Defence. Par Jean-philippe Lacour Le parquet de Munich enquête sur des soupçons de pots-de-vin en Arabie saoudite et en Roumanie. L'ex-EADS - rebaptisé depuis Airbus Group - a-t-il été impliqué dans des affaires de pots-de-vin ? Le parquet de Munich a en tous les cas ouvert une enquête sur des soupçons de corruption active. L'enquête porte sur des grands contrats de sécurité passés avec la Roumanie et l'Arabie saoudite. En Arabie saoudite, les faits remonteraient à 2009. Des fonctionnaires auraient reçu des millions d'euros de pots-de-vin en marge de l'attribution de contrats portant sur des dispositifs de haute technologie pour surveiller 9.000 kilomètres de frontières dans le désert, les montagnes, et le long de la mer. Le contrat saoudien et celui en Roumanie portent sur 1,8 milliard d'euros, selon un porte-parole d'Airbus. Des perquisitions ont été effectuées dans plusieurs locaux d'Airbus en Bavière, de même qu'à des domiciles privés, a rapporté hier le quotidien « Süddeutsche Zeitung », sans citer ses sources. La justice est sur la piste de fraudes potentielles depuis 2013, a indiqué hier un membre du parquet de Munich, qui a confirmé les perquisitions. D'autres perquisitions La justice allemande se montre en ce moment active dans des affaires de malversations liées à des groupes de défense. Rheinmetall et Krauss-Maffei Wegmann ont aussi eu droit, dans d'autres dossiers, à des visites dans leurs locaux d'enquêteurs de la brigade policière. Airbus est parallèlement visé dans une affaire de pots-de-vin prétendument versés lors de la vente d'avions de chasse Eurofighter à l'Autriche pour plus de 1,5 milliard d'euros. Le groupe aéronautique européen n'est pas visé en tant que société dans l'enquête sur les contrats de sécurité. Les personnes soupçonnées seraient moins d'une dizaine, indiquait hier le parquet munichois. Le matériel saisi lors des perquisitions en octobre doit maintenant être analysé par la justice. Airbus se borne à dire qu'il soutient l'action de la justice et qu'il mène sa propre enquête. Par Jean-philippe Lacour
Trimiteți un comentariu